Carte du site

  » La page volailles

  » La page pigeons

  » La page lapins

  » La page palmipedes

  » Retour Page Accueil





      Les volailles

  » La Bourbourg
  » Combattant du Nord
  » Coucou des Flandres
  » L'Ardennaise
  » Estaires
  » Poule d'Hergnies
  » Poule de Marquise
  » Poule de St Omer


   





   Photos ci-contre :



   Coqs et poule
    race Bourbourg
  Dessin de F. Liebaert























  Couple de Brahmas
  herminés , ancêtres
   des Bourbourg























  Poule Bourbourg
  Gravure l'Acclimatation
  Décembre 1902
 Le patrimoine   régional : les volailles.

La poule de Bourbourg

Origine et historique.
Comme son nom l'indique ,cette race est originaire des environs de Bourbourg ( 59 ).
Sa création remonterait à partir des années 1860. D'aucuns discutent de son ascendance : croisement de la Brahma herminée avec la Brakel , hypothèse peu crédible du fait de l'incompatibilté totale avec la couleur des tarses.
D'autres citent la Malines herminée , la Sussex , mais ces volaille ne sont pas antérieures à la Bourbourg.
L' hypothèse la plus vraisemblable , reconnue et citée par les acteurs avicoles de l'époque , reste la création à partir d'une volaille locale , la poule de Marquise , volaille légère au plumage blanc et très en vogue dans cette région à l'époque , qui fut croisée avec une race du type Brahma herminée.
C'est , d'après Fernand Liebaert , ce qui ressort de différents textes relatant de la Bourbourg ; M. Cailleux , qui s'attacha très sérieusement à sa reconstitution dans les années 1980 , partageait cette opinion.

Voici un texte , tiré de Chasse et Pêche du 13 mars 1898 :
Exposition de Lille... 1ère catégorie .- Races pour la chair et la ponte ... Voici un nouveau nom , la Race de Bourbourg ! J'étais vivement curieux de la voir. Ce n'est pas une race proprement dite, mais un croisement non fixé de la race brahma à crète simple avec une poule commune.
La plupart des sujets sont blancs avec queue noire, le camail peu ou point herminé. La crête est simple, l'oreillon rouge, la patte légèrement emplumée. C'est la volaille de table , la marchandise courante du Pas de Calais.
MM Lamy et de la Serre en exposent une vingtaine ensemble...
Paul Monseu.

A partir de cette date , on la verra figurer régulièrement aux expositions, notamment à celle de Lille. En 1920 ,la Bourbourg était encore très élevée dans sa région ; puis elle déclina , pour disparaître dans les années 1960.
On doit en grande partie à M. Cailleux sa renaissance et son retour au patrimoine des races avicoles du Nord.


Caractéristiques.

C'est une poule de ferme. Elle est très bonne couveuse ( quelquefois trop , même ) et excellente mère. Dotée d'un caractère plutôt calme , elle s'habitue dans des espaces restreints . Les coqs ont fière allure et parfois batailleurs. Les œufs sont de bonne taille et ont une coquille teintée.
La chair est réputée bonne , comparable à la Faverolle.
Une seule variété officielle: herminée.

A noter que depuis quelques années , certains de ses éleveurs tentent de remettre à jour la variété fauve herminée qui a existé autrefois, mais de façon éphémère.

STANDARD DE LA POULE DE BOURBOURG
COQ
Corps. Fort, allongé, légèrement incliné.
Tête. Moyenne ; assez large.
Crête. Simple, droite d'une taille moyenne; 5 ou 6 crétillons bien découpés ; texture assez grossière, rouge.
Barbillons. Taille moyenne, bien arrondis.
Oreillons. Petits, peu développés, rouges.
Face. Rouge, avec peu de duvet.
Yeux. Grands et vifs ; iris rouge orangé.
Bec. Court, fort à la base , légèrement recourbé, blanc rosé légèrement crayonné de brun clair.
Cou. Longueur moyenne, fort, bien arqué ; camail abondant.
Dos. Large et plat, légèrement incliné, selle assez large; lancettes des reins de moyenne longueur.
Poitrine. Large, légèrement proéminente.
Abdomen. Bien développé.
Ailes. Assez longues, portées horizontalement et serrées au corps.
Queue. Longueur moyenne , modérément déployée, portée à 45° ; faucilles moyennes.
Cuisses. Fortes, bien espacées , richement emplumées , toutefois sans bouffant ni manchettes.
Tarses. Forts, légèrement emplumés à l'extérieur ; couleur blanc rosé ; 4 doigts ; ongles blancs.
POULE
Forme profonde et large parfaitement exprimée ; abdomen bien développé ; épaules larges , dos long et plat. Petite crête, grain fin , légèrement repliée. le reste comme le coq , en tenant compte des différences sexuelles.

Coloris du plumage.
Variété blanc-herminé noir :
Les dessins du camail ne doivent pas commencer trop haut. Les lancettes des reins sont légèrement dessinées chez le coq.
Variété fauve :
Mêmes nuances de noir que dans la varié herminée ; la teinte fauve doit être bien unie et d'intensité moyenne.
Défauts disqualificatifs :
Dos fortement incliné ; queue portée trop haute ; trop de bouffant aux cuisses et au croupion ; tarses trop ou pas emplumés ; blanc dans les oreillons ; crête irrégulière ou autre que simple ; trace de barbe et favoris ; tarses d'autre couleur. Coq pesant moins de 2,5 kg ; poule moins de 2 kg.


SITUATION ACTUELLE.
La race de Bourbourg est aujourd'hui une de nos races la plus élevée ; on la rencontre fréquemment aux expositions. Cependant , sa survie ( comme celle des autres races ) n'est pas complètement assurée. Il lui faut des éleveurs motivés et déterminés, des éleveurs résolus à élever cette volaille et à la sélectionner dans sa reproduction , pour qu'elle garde toujours ses qualités et ses avantages.

Alors rejoignez - les !

BOURBOURG - HERGNIES CLUB DE FRANCE

Edmond CHRASTEK - 70 Rue de la Libération
62940 HAILLICOURT